Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour… à la neige !

Mercredi 5 février 2020

 

Mardi soir, à la veillée, un pisteur-secouriste est venu nous faire découvrir son métier. Quelques interrogations préalables quant à ce métier, mais maintenant nous savons que ce n’est pas un animateur de jeux de pistes, ni un pisteur d’animaux sauvages, mais un pisteur pour les pistes de ski. Nous avons appris comment s’en sortir si nous sommes bloqués sous une avalanche de neige. Sur nos combinaisons de ski, nous avons un RECCO (un capteur cousu qui fait réfléchir les ondes). Autrement, nous pouvons avoir un VPA, un appareil qui permet d’être localisé au plus près. Sinon, c’est un chien, dressé pendant un an, qui sent les odeurs de la personne. En récompense de son travail, il a droit de jouer avec son doudou. Après, les pisteurs-secouristes utilisent une sonde (une grande barre comme pour les toiles de tente) ; on l’enfonce dans la zone de recherche, si c’est mou on a trouvé la personne. Puis, ils utilisent la pelle horizontalement pour le dégager sans le blesser. Nous avons appris quelques règles à respecter. Attention au hors-piste !!! Nous avons le droit de skier, mais il faut faire attention et avoir un bon niveau.

La nuit s’est bien passée. Il a fallu nous réveiller ! Certain.e.s dormaient encore et ne voulaient pas se lever.

Ce matin, on a pris les œufs et les télésièges en tant que piétons pour aller admirer le lac de l’Oule. Il était très beau, magnifique. Les trois-quarts du lac était gelé, mais pas assez solide pour patiner. Nous avons pris des photos (voir ci-dessous). Sous le télésiège en duos, nous avons vu des empreintes d’animaux, un torrent descendant en cascades… mais aussi des objets perdus comme un gant, un bonnet, des lunettes de ski, un doudou, un ski, des bâtons de ski, des os, un après-ski : SOS la nature !

 

Ce midi, nous avons savouré du taboulé, suivi de poulet-haricots verts, puis le fromage et une pomme.

Cet après-midi, deuxième cours de ski. Les débutants ont descendu des belles pistes vertes et bleues et la fin d’une piste rouge pour certains. Selon les skieurs, plus ou moins de chutes que hier, mais plus de vitesse pour tout le monde. On apprend à faire des virages, mais ce n’est pas facile pour certain.e.s. Les confirmés ont dévalé des pistes rouges bosselées… avec quelques chutes… et quelques bleus ! Certains tire-fesses sont longs et énervants mais la piste agréable.

 

Ce soir, au menu :

  • Potage de légumes
  • Chili corn carné
  • Mousse au chocolat

A la veillée, présentation de la faune et la flore de la montagne.

Louise, Manon, Alizée, Sohane, Maëlys, Victoire, Louanne, Inès, Léna, Cloé, Mélodie, Cléa, Simon T., Maxime, Quentin, Morgane, Eliott RH

 

Les commentaires sont fermés.